17/09/2016

Mon Coup de Chaud sur Chamonix(une nouvelle version de la CCC)

posté à 19h37 dans "2016"



Je ne vais pas me voiler la face,je suis passé à 100% à coté de mon objectif .
Arrivé sur Chamonix , après une belle préparation effectuée dans les Alpes du Sud durant 3 semaines,j'essaie de me préserver et ne pas trop courir les stands ...Il fait déjà très chaud en ce début de semaine.L'hydratation est de rigueur,comme la casquette.
Jeudi: veille de course,dernier débriefing avec le coach: "crois en toi pars un peu plus prudemment ,ça va le faire ..".
Vendredi : jour de course , je ne cesse de me répéter soit "patient soit patient".
9h le départ est donné , direction le Refuge Bertone au dessus de Courmayeur .Le rythme est bon , je me laisse glisser dans le peloton.Au bout de 1H30 de course , les premiers symptômes !!! j'essaie de ne pas m'affoler , mais une sensations d'oppression de la cage thoracique m'envahie.Je ressens déjà la chaleur et transpire à grosses gouttes.J'arrive à Bertone en 2h , soit 10' de plus que prévu .Pas trop grave , mais je me sens écrasé par la chaleur !!!
Je prends le temps de m'hydrater et repars ..Je cours difficilement jusqu'au prochain contrôle à Bonatti .



Ayant essayé de relancer , me relâcher , rien n'y fait.Je prends donc à nouveau le temps de bien boire et surtout mettre la tète dans la fontaine en voyant la 1ère femme sortir du ravito devant moi .Nouveau coup dur (LOl) .J'attends ce 2ème souffle qui ne vient pas,je ne comprends pas ce qui m'arrive : j'ai chaud , j'étouffe , je n'arrive pas à m'alimenter et l'envie de dormir me gagne petit à petit ...je repars malgré tout .
J'ai hâte de basculer au grand Col Ferret.J'en fais l'ascension avec le Toufou (Christophe Angot de
www.photossport.com).
Au sommet je revois un ancien du team Vibram ..Ça ma fait énormément plaisir et me donne un p'tit coup de boost.
mais bon la descente à peine entamée ceux sont les crampes qui m'envahissent...
je relâche , je souffle , je ne veux pas m’arrêter et marcher.



Arrivé à la Fouly , j'explique que ce n'est pas la grande forme .Je bois 2 soupes , mange une banane et repars. Pourtant sur la partie jusqu'à Champex je reprends du monde .Mais dès que je ne le peux ,je m’arrête pour boire et m'arroser ...l'oppression est toujours là .
Dans la montée vers le ravito de Champex , je me mets à vomir et avoir envie de dormir (me coucher dans l'herbe fraîche à l'ombre) .
J'arrive à la tente et dis à Nico : "laisse moi respirer 5min " . Puis je prends la bouteille de S Yorre que je boirais d'un coup en me rendant à la tente médicale .Là à peine arrivé , mes jambes se tétanisent , mes bras crampes .Je suis raide !!!



Je passerai près de 2 heures ,sous des serviettes fraîches et humides (étant arrivé avec 39 de fièvre) , des glaçons sur les chevilles et l'aine pour faire baisser la température de mon corps.
Mes jambes jouent toutes seules du Compex , les muscles trembles les muscles crampent ...
Au bout de 2 heures , je tente de me relever pour repartir et là , les quadris se tétanisent à nouveau.
Le médecin m'ordonne d’arrêter..Mon organisme est secoué .
Ma CCC s'arreta donc à Champex , KM 57...

Voilà , très très décu ....par rappor au ratio résultat - course / sensations -entrainement / investissement familial

 


02/06/2016

Mai, la résurrection ?

posté à 10h18 dans "2016"



Trail de Mimet

3 semaines sans courir, un footing de 13km/+800m (1H45) comme test sur le Massif de l'Etoile le vendredi 13/05.
Et ça repart mais tranquillement.
Inscris et invité de dernière minute sur le Trail de Mimet 26km/+1500m, l'idée est de voir l'état des lombaires et tester l'envie.
Je prends donc le départ de cette course sans objectif si ce n'est profité du parcours somptueux (concocté par mon ami Patrice Marmet) et surtout de la journée estivale. Je décide de prendre un rythme soutenu mais avec une réserve. L''idée étant de garder le même rythme du début à la fin de a course.



La retenue est bien là dans les descentes (je ne dépasse pas les 15km/h, et les jambes ne sont pas trop en confiance), les montées se passent pas trop mal (effet vélo), mais je finis les cuisses fatiguées musculairement. Et avec une belle angine, grâce ou à cause de ma chère Amandine qui m'a enrhumé sur ce parcours !!
Bref Une 6ème place au scratch, une deuxième place Master 1.. pour un temps de 2H38

Le Trail de Mimet, un trail technique, des parcours hors normes sans répit, une ambiance famille, une paella hors norme. A courir sans modération. Moi j'y suis tous les ans, même si tous les ans je perds des places au scratch LOL.

Samedi 21 mai.. Trail de Haute Provence



Idem, course décidée la veille, sauf que là nous partons sur un format supérieur 47km/+2400m.
L'objectif reste le même, retrouver confiance/physique et plaisir.
L'organisation n'est pas simple avec un lever à 3h du matin pour me rendre sur les lieux à Forcalquier.
Après une petite balade en bus pour se rendre au départ à St Etienne des Orgues, le départ est donné à 7h du matin. Je me place, mais laisse faire la première partie de course. En effet une longue ascension de près de 1400m nous rend l'entame difficile. Deux coureurs ont 1min d'avance sur moi. Je n'y pense pas, je reste concentré sur mon hydratation et rythme. Je sais que la fin de course demande plus d'énergie car plus roulante. Je rattrape les 2 coureurs au ravitaillement du sommet de la course.
Là tous les trois nous sommes stupéfaits par la vue imprenable sur le Ventoux et les Alpes du Sud enneigées. Nous marquons même un temps d'arrêt, d'observation. Puis nous savourons le long de ces 9 kilomètres de crêtes féériques avant de redescendre. Progressivement j'accélère, un coureur lâche prise. C'est alors un duo en tête, nous échangeons, partageons, c'est très convivial.
Dans une descente je chute et mon coéquipier du jour (benjamin) derrière moi s'arrête pour me relancer; mais je sens que mon poignet me fait souffrir. Nous repartons, nous nous égarons quelques peu (je finirai avec 51km au GPS) avant d’arriver à St Etienne des Orgues (retour).Une erreur de parcours de Benjamin qui m'aura pris quelques longueurs à la sortie du ravito (suite à un arrêt pipi pour moi) lui coutera peut être la victoire. Nous le saurons jamais.
Je passe donc la ligne en vainqueur à Forcalquier après 5h06 de course, en ayant moi aussi essuyé quelques erreurs de balisage sur la fin (la chaleur, la fatigue, il fallait être lucide et concentré)



Une nouvelle victoire sur la montagne de Lure, 8 ans après, accueilli une nouvelle fois par le magic Thierry Merello...
2008 : Trail de Lure face Nord, ma 1ère victoire en trail
2016 : Trail de Lure face Sud, victoire
Quant au poignet, une belle entorse qui me vaut une immobilisation de 3 semaines avec attelle.

Le Trail de Haute Provence: un parcours aérien, alternant technique et chemins courants, une belle ambiance chaleureuse (j'ai aimé les chapeaux de paille des bénévoles aux ravitos) un repas d'après course sympa dans un cadre reposant et magnifique, du cocooning des organisateurs à nos petits soins .A vivre une belle expérience.

C'est symbolique, amusant... coté trail, il reste du boulot à accomplir.

A très vite et profitons des beaux jours qui arrivent ...

 


19/03/2016

Avec Mars ça repart...

posté à 17h21 dans "2016"

Le mois de Mars pointe son nez, et je m'accorde encore 15 jours de plaisir / entrainement, vu que ma participation au Ventoux est compromise pour raisons professionnelles.
J'essaie de penser à Madeire et ses 115km/+7000m ; en commençant à inclure des séances spécifiques de musculation, et garder de la vitesse, le tout en participant à mes 2 dernières courses natures plaisir.



Une course pour mon ami Vincent Vachet gentil organisateur, où je retrouve Jean Pierre Camm, Domique Heyert et bien d'autres... Un contretemps ne nous aura pas permis de voir notre ami.
Une course bien rapide encore pour moi, bien pendant les 2/3 de courses (Top 6) ; j'aurai du mal à dérouler et faire tourner les jambes sur la partie finale bien descendante de 3km.
Je bouclerai ce maxi cross de près de 14km/+350m en 52'30... à la 8ème place au scratch sur 400, et un podium en Master 1 (2ème à 15" du 1er, reughhh !!!)..
Et comme ce sont des courses plaisir, l'aprem fut con sacré à une belle sortie VTT de 2H15 avec 36km/+700m ...



La semaine qui suivra ne sera pas de tout repos.. Muscu, VMA, et début du travail en DEN+, avec une belle sortie de 12,5km/+960m sur les sentiers de Mimet...
C'est donc émoussé que je me présente à Cabries au départ des 6 Collines, mais heureux une nouvelle fois de voir du monde...
Comme à chaque fois, le départ est très rapide pour ce 15km... et même chose, la fin fut dure, la fatigue se fait sentir, et même ressentir dans les cuissots.
Déjà la veille sur mon A/R prieuré, j'ai ressenti ces signes... mais bon on est là pour partager, on a voulu venir alors on tient au maximum.
Je terminerai en 6ème position au scratch, avec une 1 ère place de Master 1..



Voilà maintenant, après 5 week-ends de compétitions plaisir, du vin des cadeaux et un beau panier gourmand gagné ; il est grand temps de redevenir raisonnable et se consacrer à la préparation du Madeira Island Ultra Trail.
C'est une petite Réunion ou les montées sont longues et rugueuses, une course qui laissera des traces musculaires


 


07/03/2016

Un mois de Février bien chargé ....

posté à 17h35 dans "2016"

La reprise de l'entrainement s'est vraiment effectuée lors des vacances scolaires à Val Thorens .Comment ne pas profiter de l’altitude, du site , de la présence de mon ami JP Camm (coach chez WTS) et de bonnes nuits de sommeil. A 3 semaines Post VibramHK100, c'était vraiment le bon moment pour repartir d'attaque.
Une semaine basée sur la qualité avec des séances à 17km/h à 2400m, autant dire que ça pique mais que ça puise aussi !!! Des sorties nocturnes droit dans la pente et la neige, du vélo du crossfit et forcément du ski
Sans suivent 3 we de courses de suite (Coudon 14km/ Correns 27km / Alpilles 30km), mais sans relâcher l'entrainement...je passe à 3 séances qualités dont 2 muscu Crossfi.. Autant dire que ça fait rire à la maison !!!

A peine rentré le samedi, ma mère me dit qu'elle peut garder Mathys le dimanche matin... So in inscrite avec Sandra sur le Coudon mixte me propose de venir. Seul Hic les inscriptions sont closes sur le net. Pour éviter un déplacement à blanc j'envoie un mail à l’organisation.
De retour d'une bonne sortir VTT de 40KM/+1000m (soit 2H30 dans le massif de l'Etoile), c'est un OUI .Je serai donc au départ du Trail court de 14km/+650M.

Trail du Coudon





Un départ violent sur la route ... me met tout de suite dans le rythme. Je ressens dès le départ les ischios un peu chargés ! Peu importe je suis là pour boucler une grosse semaine d'entrainement... Je laisse partir la tête de course et reviendrai dessus dans la dernière montée... Au coude à coude avec le futur vainqueur je ne peux accélérer .Je bascule au sommet avec quelques secondes d’écart et ne reviendrai pas sur le vainqueur ; la descente sur route finale me tape les cuisses, je suis cuit et serre les dents pour finir 2ème au scratch à 1min... pas mieux que ma femme So qui gagne en DUO féminin avec Sandra

Trail Correns





Là encore, j’arrive sur la fatigue, avec cette fois-ci 2 sorties VTT dans les jarrets : vendredi 50km/+900m + samedi 45km/+900m. Même constant à l'échauffement et dès le départ, il y a de la toxine, ça brûle !!!
Sur un superbe parcours alternant piste DFCI, montée sèche, descente très technique et passage de rivière, je m'accroche .Un bon bout de parcours avec l’infatigable Pascal Regnerie.
Merci à lui pour cette belle course découverte, très famille et bon enfant.
Bref toujours est-il que je passe la ligne en 3ème position au scratch en 2H21, vraiment fatigué..
Résultat quelques bouteilles dans la besace pour les collègues.

Trail des Alpilles



Le dernier de la série !!! une semaine d’entrainements croisés (vélo / VTT / natation / Muscu ) avec au milieu une bonne séance de bosses raides .Me voilà au départ .
Ça part encore plus vite que les 2 premières courses !!! ou alors je suis vraiment naze
bref, je reviens progressivement, je ferai 1h dans le top 5 avant de lâcher totalement prise ...Je rentre en 8ème position au scratch (1er Master 1 anecdotique) en 2H35, complètement vidé, sans jus ...
Les jours qui suivent seront couvés par une bonne crève.. Peut-être une explication.. car musculairement je n’ai rien ressenti, mon cardio affiché une moyenne inférieure de 8 Bpm sur même temps d’effort.
Souvent un signe..
bref résultat je repars avec quelques bouteilles.. LOL



Voilà la période lâchage plaisir et terminée, je rentre dans ma préparation Madeire 115km : +7000, qui aura lieu le fin avril.
D'ici là une dernière course sur le géant de Provence, le 20 mars, inclus dans un week-choc avec la veille 2h VTT et lendemain une rando-course sur ce dernier...



Les parcours

Le printemps et les beaux jours arrivent.. ça va être le top, essayons d’être en forme pour en profiter ...

 


17/02/2016

Ouverture Ultra -Trail saison 2016

posté à 11h22 dans "2016"



Une fois n'est pas coutume, je débute ma saison par l'incontournable VIBRAM Hong Kong.
Une course qui me tient à cœur tant pour Vibram que pour moi tellement cette course est un savant mélange de contrastes : tu cours sur la route, sur la plage, au milieu des cailloux et dans des escaliers naturels sans fin!!!





Le profil de la course est lui aussi bluffant, intrigant, spectaculaire ...Un départ rapide sur près de 45km avant d’enchaîner un concentré de DEN+ sur 60km...
Ma stratégie, il y en avait une était d’essayé de partir prudemment tout en étant au contact, et si l'énergie était là, tenter d'accélérer sur le dernier tiers de courses.
Mon début de course s’effectua avec Arnaud Lejeune pendant près de 30km, puis mon coéquipier de TEAM Marco Zanchi, qui me rattrapa dans la baie des pécheurs. Pris de début de crampes, j’ai du lever le pied, réduire le rythme pour être FINISHER.



Un bon coup de moins bien que je comble avec une bonne soupe de pâtes au PC 5 , une MULEBAR Choco-orange , puis un peu plus loin des nonettes .Ayant perdu quelques places , je repars progressivement à l'assaut de ma deuxième partie de parcours ...Remontant quelques places ...




Je savoure je suis lucide, je pense à boire, m'alimenter ...Mais cette faiblesse à la jambe gauche, que j'ai eu déjà l'an passé sur la Transgrancanaria persiste ...Je suis obligé de faire ou plutôt courir avec.
Remonté à la 15ème place, je n'arrive pas à faire, passant la ligne d'arrivée en 11H40, bien loin de Francois Dhaene le vainqueur.

Heureux d’être FINISHER, et du beau tir groupé du Team VIBRAM : Gedi extraordinaire 3ème et Marco 14ème à peine 2min devant moi...Ça valait le coup de s'exporter cette année.
Ayant également perdu mon pari avec Marco, voilà ce que ça donne FINISHER :



Pour finir, une belle vidéo de cette édition 2016 :


Pour cette course, j’ai utilisé :

-> Hoka Rapanui, semelle megagrip VIBRAM
-> Manchons BV SPORT Elite
-> 4 Barres Mulebar
-> 5 Gels Utimum
-> Buff et sous-vêtement Ceramiq


 




» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35